Projet éducatif « La Grande Évasion »

 

Ce projet est disponible en version PDF. N’hésitez pas à le partager aux enseignants que vous connaissez !

L’éducation à l’environnement se pratique pour qu’il en reste quelque chose. Bien que cela paraisse contradictoire avec l’utilisation d’Internet − royaume du virtuel − nous sommes persuadés que ce support est viable, à la condition de provoquer la réflexion et l’initiative des élèves. Nos projets de terrain couvrent plusieurs problématiques environnementales et culturelles (la protection de la biodiversité, notre rapport au sauvage, l’éthique de l’observation en milieu naturel) permettant une réflexion des élèves tout en restant très ludique.

Pour provoquer les initiatives des élèves et leur proposer des activités concrètes, nous leur proposons de découvrir une technique relativement récente et de nous aider à la mettre en pratique : le piège photographique.

Mise en place et suivi d’un piège photo sur le territoire du loup

Un piège photographique est un appareil photo numérique qui se déclenche lorsqu’il détecte un mouvement. L’évolution technique aidant, c’est devenu un allié incontournable pour le suivi du loup. Ses principaux avantages sont :

  • Il fonctionne en permanence – jour et nuit – sans intervention humaine (excepté le relevé et l’entretien).
  • Il cause un dérangement minimal pour la faune, comparé à un suivi classique. Les modèles que nous privilégions sont quasi indétectables, même avec l’utilisation du flash (LED noirs).
  • Son installation a un impact minimal sur l’environnement.
  • Il permet l’observation de comportements naturels, très difficiles à observer du fait de la crainte des animaux envers l’homme. Dans certains cas, il offre une identification claire et une analyse des habitudes de l’espèce rencontrée (fréquence des passages, heures d’activités,…).

Nous pensons que le piège photo peut également être un formidable outil pédagogique pour sensibiliser et éduquer la classe aux différentes espèces de la région, tout au long de l’année.

En impliquant les élèves dès la mise en place du système de prise de vue, nous pouvons les informer de notions importantes pour mieux comprendre le loup (comportement, utilisation du territoire, déplacements, chasse) et mettre en application leur apprentissage : le placement du piège photo sera choisi par la classe (avec notre assistance bien sur).

Niveau : primaire / collège (8 à 15 ans)

Notre association a une bonne expérience avec les élèves de ces niveaux. Selon les possibilités de chacun, il pourrait être intéressant de faire une rencontre réelle avant le départ, pour se présenter et montrer ce qu’est un piège photo. Une rencontre au retour du projet permettra de concrétiser les échanges qui se sont déroulés durant celui-ci.

Fréquence des interactions avec la classe

Ce projet est conçu pour accompagner les élèves sur une année scolaire complète, ce qui permettra d’aborder un cycle entier de la vie de la meute. Une discussion par deux semaines serait idéal pour maintenir un rythme intéressant. Certains échanges pourront se faire par écrit, dépendant des contraintes de la classe.

1 classe = 1 piège photo

Lors de la première discussion, nous expliquerons cet outil et lui donnerons le nom de la classe, pour une implication plus importante (appropriation). Nous présenterons brièvement le territoire. La session suivante, nous aborderons les bases de l’écologie du loup pour choisir un endroit adapté, aidé par les cartes de la zone (satellites et topographiques).

Suite à nos échanges, le piège photo sera posé à l’emplacement convenu. Selon les données recueillies et l’avis de la classe, nous choisirons soit de rester à la même place, soit de trouver un nouvel emplacement.

Suivi régulier

Le relevé et l’analyse des données recueillies avec la classe permettront de découvrir la variété et la richesse de la taïga. Les observations relevées serviront de support pour l’apprentissage de l’écologie du loup et des espèces rencontrées.

Création d’un calendrier d’images

La présence continue du piège photo constituera une belle opportunité pour réaliser ce type de document. Il permettra une meilleure visualisation du temps et des saisons, et accentuera l’appropriation de la vie autour du piège par rapport à l’activité de la classe.

L’historique des données des pièges sera conservé et valorisé sur un site internet dédié, ce qui permettra une analyse détaillée des zones intéressantes et des itinéraires de passage en fonction des saisons.

Outils utilisés lors de ce projet

Pièges photos

Le modèle choisi est le SG2060-K de Boly. Ce modèle est un bon compromis pour suivre l’évolution des loups de la zone (très bonne portée notamment) tout en restant à un prix raisonnable. Pour alimenter ces pièges tout au long de l’année scolaire, nous avons choisi d’utiliser des batteries externes (6v-12Ah) qui ont l’avantage de pouvoir se recharger et d’avoir une bonne autonomie.

Interactions avec la classe

Nous privilégions Skype pour les échanges avec les classes. La possibilité de partage d’écran est un facteur important dans ce choix. La connexion internet étant parfois lente et notre quota limité, il nous est plus facile de montrer les vidéos depuis notre poste de travail. Cela ajoute également à la fluidité des échanges (moins de temps d’attente, plus d’adaptabilité et une meilleure interaction globale).

Il est à noter que les échanges avec les classes ne se limitent pas au piège photo. Celui-ci sert de fil rouge à une interaction sur le long terme visant à éduquer sur le loup, la faune sauvage et le territoire de la Baie James. Nous effectuons un suivi permanent sur le terrain et nous avons régulièrement des observations intéressantes à partager.

Concernant les classes, celles ci auront bien plus de confort d’utilisation si un tableau interactif (TBI) est disponible. Nous sommes en mesure d’aider les professeurs à mettre en place les outils choisis afin que tout se passe pour le mieux. Une session de test technique avec le professeur en charge est conseillée avant la rencontre avec les élèves.

Financement et partenariat

La portée de ce projet dépend directement du nombre de caméras à notre disposition. Lors du lancement ce printemps 2018, nous avons pu associer 3 classes françaises à nos caméras apportées pour l’occasion. Ce nombre restreint nous permet de mettre en place la technique et de structurer les interactions avec les élèves.

La rentrée scolaire en septembre prochain sera la prochaine étape de ce projet au long cours et nous souhaitons élargir la portée à 10 classes (françaises et québécoises). L’intérêt des écoles est bien présent, il nous faut donc augmenter notre nombre de caméras. Idéalement, nous souhaitons également affecter d’autres pièges à des tâches de prospection afin d’améliorer notre connaissance du territoire de la meute.

Pour information, ce projet est proposé gratuitement aux écoles, nous espérons donc un soutien de partenaires privés pour l’acquisition de ce matériel.Par chance, nous avons reçu un soutien important de Boly Canada qui facilite grandement les possibilités de nous aider.

Le projet pédagogique reçoit le soutien de Boly Canada. Ce leader dans le domaine du piège photographique a mis en place un kit spécifique à notre projet et destiné aux entreprises souhaitant nous aider concrètement.

Présentation du kit proposé pour le projet

Ce kit contient un piège photo SG2060-K, 2 batteries 6v-12Ah, une carte SD 32go et la connectique pour brancher la batterie au piège. Cet ensemble est un excellent choix pour nos échanges avec les classes souhaitant participer au projet, tout en restant abordable. Un kit coûte environ 300 CAD (taxes incluses), soit environ 200 €.

Modalités

Le principe du programme est simple : l’entreprise commande le kit directement sur le site de boly.ca, en indiquant son soutien à notre projet. Boly se charge du transport et nous offre un kit tous les 4 kits commandés.

Contreparties pour les donateurs

En remerciement de leur soutien à notre projet, les donateurs seront associés aux pièges photo commandités. Concrètement, le nom de l’entreprise sera affiché dans la description de la caméra (actuellement liée à une playlist sur notre chaine Dailymotion et à partir de septembre sur un site dédié).

Nous communiquerons également sur notre site et sur les réseaux sociaux (Facebook et Twitter) lors de la réception des caméras en citant le nom du donateur et ses espaces web (réseaux sociaux, site web).

Partenaires

Prise de contact pour l’inscription de classes et partenariats

Actuellement en phase de mise en place avec peu de classes, nous sommes ouverts à toute demande de participation de classes pour la rentrée 2018 (dans la limite des 10 pièges photos disponibles). N’hésitez pas à nous contacter et à partager le document du projet aux professeurs que vous connaissez ! 

Association Peuple Loup
Mickael Brangeon
37 route de Rochefort

17200 St Sulpice de Royan, France

Téléphone : 06 41 84 12 32

Courriel : peupleloup@gmail.comAnimal Paquin Photographie
Sylvain Paquin
CP 382

J0Y 2X0 Radisson, Canada

Téléphone : 514-891-4648

courriel : animalpaquin@gmail.com

Ce projet est disponible en version PDF. N’hésitez pas à le partager aux enseignants que vous connaissez !

Les commentaires sont clos.