Observation loup – 25 juillet 2010

Observateurs : Mickaël.
Conditions : À pied. Route Trans-Taïga.

Description : Journée grise et pluvieuse. Je vais faire moins de rencontres aujourd’hui. Contrairement aux autres jours, le plus grand des louveteaux n’emprunte pas le sud de la gravière, là où je me suis installé. Apres un affût de deux heures, je vais marcher le long de la rivière et dans la zone où j’ai aperçu un adulte hier. C’est de cette zone également que sont venus les hurlements de la nuit passée.

Plus tard, je m’installe dans la zone active, alors que la pluie est devenu persistante. Encore une fois, je vais me faire avoir en approchant : je n’ai pas vu un des louveteau, couché sous un aulne, qui a détalé.

Peu de temps après, des hurlements viennent de la zone que j’ai arpenté plus tôt. Ce sont des adulte et ils se déplacent car la prochaine vocalise sera plus proche de la route. Apres 3 autres appels en duo, je vois passer le louveteau en courant, à plus de 200 m de moi. Il se dirige vers les hurlements.

Plus de mouvements ensuite. Je décide ensuite de rentrer à Nouchimi pour ravitailler. Je suppose qu’une partie de la meute est partie en chasse. Peut-être avec les louveteaux (une famille Cree a vu 2 adultes et un jeune proches de leur camp).

Au retour, peu de temps après avoir rejoins la route, je vais croiser un adulte. Sortant du bois loin devant moi, il me précède et marche une petite distance sur la route avant de disparaître coté nord. Le mauvais temps et la distance ne m’ont pas permis de faire de photos correcte.

Juste avant d’arriver au grand lac de Nouchimi, au niveau du camp de René Nipash, je revois le même loup. Il sort cette fois du bois coté nord. Il est loin devant moi encore une fois. Il va me lancer un ou deux regards, renifler les aulnes à l’endroit où il est sorti, traverse tranquillement et rentre dans le bois, le nez souvent au sol.

Les commentaires sont clos.

  • Dernières photos publiées sur Flickr