Inventaire floral – Session « Corvette »

Article écrit par Julie Dewilde

Nous présentons ici un bilan des espèces florales rencontrées durant les deux premiers mois de terrain, leur habitat et la fréquence des rencontres. Cet inventaire prend en compte les deux zones visitées.

Le changement de camp et les deux semaines de « creux » entre les deux camps ont quelque peu perturbé l’exploration et l’inventaire floral. De plus, l’arrivée tardive sur la zone ne nous a pas permis d identifier les fleurs précoces (fin de l’hiver) et n’a permis d identifier qu’une partie des fleurs printanières. Des différences notables ont parfois été rencontrées entre les observations sur le terrain et notre guide d’identification (en particulier sur l’habitat et sur la floraison). Le guide a été basé sur des observations faites dans le sud du Québec. Peu d’observations ont été faites au nord du Québec, en particulier en Baie James et des différences peuvent apparaître en particulier à cause de la latitude.

Ainsi, les données présentées ci-dessous tiennent uniquement compte des observations sur la zone d’étude et seront complétées au fur et a mesure des observations afin d’obtenir des données les plus précises possibles.

Les fleurs communes et abondantes quel que soit l’habitat

Clintonia borealis
Clintonie boréale (Clintonia borealis, Raf.) : commune partout, surtout dans les bois frais ou secs ; fleurs jusqu’au début de l’été ; fruits = baies bleues Clintonia borealis
Epilobium angustifolium
Epilobe à feuilles étroites (, L.) : dans tous les endroits dégagés (bord de routes, forêts clairsemées, forêts en régénération, bords de lacs, etc…) ; très commune ; floraison au cours de l été (fin juillet-aout) Epilobium angustifolium Epilobium angustifolium
Kalmia angustifolia
Kalmia a feuilles étroites (Kalmia angustifolia, L.) : très commune dans les milieux secs ou humides, clairsemés ou denses ; abondante et dominante par endroits, floraison de courte durée, de fin juillet a la mi-aout. Kalmia angustifolia Kalmia angustifolia
Ledum groenlandicum
Thé du Labrador (Ledum groenlandicum, Oeder) : commune partout sauf dans les tourbières, particulièrement abondante dans les forets à sols humides ; fleurs jusqu’au début de l’été Ledum groenlandicum Ledum groenlandicum

Les fleurs rencontrées dans les tourbières

Vaccinium macrocarpon
Airelle a gros fruits (Vaccinium macrocarpon, Ait.) : tourbières ; assez commune dans les tourbières du camp1, pas rencontrée au niveau du camp 2 (arrivée tardive). Nous sommes arrivés trop tard pour pouvoir observer la plupart des éricacées qui fleurissent au printemps. Vaccinium macrocarpon Vaccinium macrocarpon
Aster lanceolatus
Aster lancéolé (Aster lanceolatus, Willd.) : tourbières, rencontrée plusieurs fois au niveau du camp2, floraison fin de l été. Aster lanceolatus
Gentiana linearis
Gentiane a feuilles linéaires (Gentiana linearis, Frol.) : tourbières, rivages humides ; rencontrée plusieurs fois au niveau du camp2 ; floraison a la fin de l’été. Gentiana linearis Gentiana linearis
Kalmia polifolia
Kalmia à feuilles d Andromède (Kalmia polifolia, Wang.) : très présente dans les tourbières et lieux humides ; floraison jusqu’au début de juillet, petits fruits rouges. Kalmia polifolia Kalmia polifolia
Eriophorum spissum
Linaigrette dense (Eriophorum spissum, Fernald) : tourbières ; très abondante, rencontrée dans presque toutes les tourbières visitées (camp 1 et 2) ; floraison au printemps et jusqu’au début de l’été. Eriophorum spissum Eriophorum spissum
Nuphar variegatum
Nénuphar à fleurs panachées (Nuphar variegatum, Engelm) : lacs et tourbières ; abondant dans toute la zone d étude ; floraison en été (juillet- début aout). Nuphar variegatum Nuphar variegatum
Drosera rotundifolia
Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia, L.) : tourbières ; abondante sur toute la zone ; floraison en été ; ce sont surtout les feuilles qui attirent l’œil. Drosera rotundifolia Drosera rotundifolia
Sarracenia purpurea
Sarracénie pourpre (Sarracenia purpurea, L.) : tourbières ; Peu présente en règle générale mais abondante dans les tourbières où elle se développe ; floraison au milieu de l’été. Sarracenia purpurea Sarracenia purpurea
Utricularia cornuta
Utriculaire cornue (Utricularia cornuta, Michx) : tourbières ; observée plusieurs fois au niveau du camp 2 ; floraison en été. Utricularia cornuta Utricularia cornuta

Les fleurs rencontrées dans les sous bois humides

Cornus canadensis
Cornouiller du Canada (Cornus canadensis, L.) : très commune dans les bois humides, peut se rencontrer aussi dans les forets à sols secs ; fleurs jusqu’au milieu de l’été ; baies rouges à partir de août. Cornus canadensis Cornus canadensis
Lycopodium clavatum
Lycopode claviforme (Lycopodium clavatum, L.) : commune ; dans les sous bois ou dans les taillis ; floraison fin de l’été jusqu’en automne. Lycopodium clavatum Lycopodium clavatum
Maianthemum canadense
Maiantheme du Canada (Maianthemum canadense, Desf.) : bois humides, tourbières ; commune dans toute la zone ; fleurs du printemps jusqu’au début de l’été. Maianthemum canadense Maianthemum canadense
Spiroea alba
Spirée blanche (Spiroea alba, Du Roi) : rivages ou bois humides, rencontrée plusieurs fois au niveau du camp 2, floraison en été. Spiroea alba Spiroea alba

Les fleurs rencontrées sur le bord de routes

Lotus corniculatus
Lotier corniculé (Lotus corniculatus, L.) : bords de route, abondant entre le camp 1 et 2, floraison en été. Lotus corniculatus Lotus corniculatus
Saxifraga virginiensis
Saxifrage de Virginie (Saxifraga virginiensis, Michx.) : bords de route, bois secs, sols rocailleux… ; très commune sur la zone ; fleurs du printemps jusqu’ a la mi-été. Saxifraga virginiensis Saxifraga virginiensis
Vicia cracca
Vesce Jargeau (Vicia cracca, L.) : bord de routes ; rencontrée deux fois seulement au niveau du camp 1 ; abondante localement ; floraison en été. Vicia cracca Vicia cracca

Les fleurs moins communes, rencontrées une seule fois

l’habitat n’a pas pu être généralisé a partir d’une seule rencontre.

Anaphalis margaritacea
Anaphale marguerite immortelle (Anaphalis margaritacea, L.) : rencontrée une seule fois en bord de lac sur un sol rocailleux sec, floraison fin de l’été ; particularité : feuilles et tige cotonneuses contrastant avec des fleurs rugueuses type « fleurs séchées ». Anaphalis margaritacea Anaphalis margaritacea
Daucus carota
Carotte sauvage (Daucus carota, L.) : bord de route, rencontrée une seule fois au niveau du camp 2, floraison en été. Daucus carota
Habenaria dilatata
Cassandre caliculée (Cassandra calyculata, D.Don) : éricacée observée une seule fois (idem, arrivée tardive) dans une tourbière du camp 1.
Habénaire dilatée (Habenaria dilatata, Pursh) : une orchidée rencontrée une seule fois dans une tourbière, espèce non déterminée, très odorante.
Habenaria dilatata
Ményanthes trifoliata
Ményanthe trifolié (Ményanthes trifoliata, L.) : tourbière ; vu une seule fois. Ményanthes trifoliata Ményanthes trifoliata
Spiranthes romanzoffiana
Spiranthe de Romanzoff (Spiranthes romanzoffiana, Cham.) : orchidée ; rencontrée une seule fois, en bord de route ; floraison en juillet ; très odorante. Spiranthes romanzoffiana Spiranthes romanzoffiana
Trientalis borealis
Trientale boréale (Trientalis borealis, Raf.) : bois humides ; floraison au printemps, vu une seule fois mais on est arrivés tard sur la zone. Trientalis borealis

Les lichens

Cladonia cristatella
Cladonie a petites crêtes rouges (Cladonia cristatella) : lichen ; abondante ; se rencontre dans les milieux plutôt secs. Cladonia cristatella
Cladina rangiferina
Cladine des rennes (Cladina rangiferina) : lichen, appelée plus communément « mousse de caribou », se rencontre abondamment sur les sols secs. Cladina rangiferina

Article écrit par Julie Dewilde

Les commentaires sont clos.

  • Dernières modifications sur le site

    • Article écrit par Julie Dewilde Nous présentons ici un bilan des espèces florales rencontrées durant les deux premiers mois de terrain, leur habitat et la fréquence des rencontres. Cet inventaire prend en compte les deux zones visitées. Le changement de camp et les deux semaines de « c [...]
      11-07-2016
    • Malgré le climat rigoureux, la présence humaine est très ancienne dans la région de la Baie-James, qui comprend en tout ou en partie les bassins versants de six grandes rivières. D’après les fouilles archéologiques faites dans les zones touchées par le complexe La Grande, elle remontera [...]
      08-07-2016
  • Dernières photos publiées sur Flickr