Respecter

L’objectif de notre association est de partager une expérience en terre à loups, afin de mieux faire  comprendre le monde sauvage et ainsi participer à sa protection. Le loup est un animal marquant, de par notre culture, et très représentatif de la nature telle que François Terrasson la définit :

« La nature, c’est ce qui existe en dehors de toute action de la part de l’homme, et qui ne dépend pas de sa volonté… »

Parce que le loup reste le méchant dans les contes enseignés à l’école, nous trouvons important de proposer une vision plus proche de notre réalité. Celle ci n’est ni naturaliste ni scientifique, mais celle d’un rêveur qui a un vécu de plusieurs années sur le terrain. Du nord du Québec au plateau du Vercors, le loup n’est pas fondamentalement différent, contrairement au territoire. Mais le territoire façonne le loup qui doit s’adapter.

Une autre chose change : la pression sur le loup. Au nord du Québec, le loup est rarement chassé et l’élevage n’est pas présent. Le « mauvais garçon » est l’ours noir qui, gourmand comme il est, se rapproche parfois des habitations sans demander l’avis des occupants. En France, c’est une autre histoire et la présence du loup suscite une grosse tension. Depuis son retour naturel, la politique de préservation des grands prédateurs est malmenée et certains mettent beaucoup d’énergie pour faire passer le loup du rang d’espèce protégée à celui d’espèce chassable, sinon nuisible.

Devant cette régression de la protection animale et les menaces qui pèsent sur la nature, il nous paraît évident que l’éducation à l’environnement ne peut suffire : Il est nécessaire de protéger activement les populations actuelles avant qu’il ne reste plus que des contes à raconter à nos enfants.

Les commentaires sont clos.

  • Dernières photos publiées sur Flickr