Tétras du Canada

Article initialement écrit par Geoffrey Monchaux

Le tétras du Canada (Dendragapus canadensis) de la famille des tétraonidés mesure 38 à 43 cm pour une envergure de 56 cm et un poids de 500 à 780 g.

tétras du canada

Habitat

Le tétras du Canada vit à la lisière des forêts de conifères, de préférence dans les épicéas, les sapins, les mélèzes, les pins et les cèdres.

Comportements

Le tétras du Canada est peu craintif. C’est une espèce paisible vivant en couples pendant la saison de reproduction sur un petit territoire défendu par le mâle. Le reste de l’année, il vit solitairement ou en petits groupes familiaux, picorant dans les allées forestières ouvertes ou se perchant dans les zones denses en conifères.

tétras du canada

Nidification

Pendant la saison des amours, le mâle attire les femelles avec la queue déployée en éventail. Il se pavane en rond, caroncules dilatées, ébouriffant ses plumes et agitant ses ailes. Ces manifestations sont accompagnées d’une production vocale suffisamment démonstrative. La femelle pond 4 à 11 œufs au sol dans une simple dépression garnie de mousses, d’herbes et de feuilles. Le nid est souvent bâti sous les branches basses pendantes d’un épicéa. L’éclosion intervient au bout de trois semaines et les poussins quittent le nid dès l’âge de 10 jours.

tétras du canada

Régime

Il consomme des aiguilles de conifères, des bourgeons, des baies, des feuilles, des champignons et des fougères. Il se nourrit également de quelques mousses ainsi que de joncs ou roseaux. Bien que son alimentation soit assez largement végétarienne, il mange aussi des insectes qu’il prélève plus particulièrement au printemps et pendant la saison de nidification.

Identification

Chez le mâle, la face est résolument noire, de même que la gorge et le large placard qui recouvre la poitrine. Il présente une teinte plus claire sur le manteau et la partie supérieure des ailes que sur l’abdomen où la terminaison noire des plumes lui confère une apparence mouchetée gris et blanc. La queue est mouchetée de noir avec une bande terminale chamois. Les yeux sont surmontés par des caroncules érectiles rouge vif. Les pattes sont emplumées jusqu’aux orteils, ce qui facilite sa progression dans la neige en hiver. La femelle est de taille plus modeste que le mâle. L’ensemble de son plumage présente un aspect moucheté brun et blanc. Comme le mâle, elle possède également une bande caudale terminale brune.

tétras du canada

Autres espèces présentes au Québec

Au Québec dans certains secteurs on peut observer le rare tétras à queue fine, complètement différent du tétras du Canada par son plumage dans les tons bruns. Plus communs et proches des tétras, on peut aussi observer les lagopèdes et gélinottes.

Espèces proches en France

En France on peut observer son cousin le grand tétras ainsi que le tétras lyre dans les Alpes, les Pyrénées, le massif central ainsi que le Jura.

Sources

  • oiseaux.net
  • Article initialement écrit par Geoffrey Monchaux

Les commentaires sont clos.

  • Dernières photos publiées sur Flickr