Navigation rapide

Accueil > Sensibilisation > Tournée 2010-2012 > L’cole Raymond Queneau de St Epain

L’cole Raymond Queneau de St Epain

Du virtuel au rel, et le travail qui en rsulte

dimanche 20 mars 2011 - Article publié sous Licence Art Libre.


Un des aspects intéressant du projet d’observation était de proposer des rencontres virtuelles avec des écoles. Tout au long des deux ans, j’ai pu discuter avec quelques classes via notre Tipi et ainsi faire découvrir la faune, la taïga et ma recherche des loups. Le gros intérêt de ces rencontres réside dans la durée. Au fil des rencontres, j’ai pu faire un peu connaissance avec les élèves, prendre plaisir à les revoir et leur raconter l’évolution du projet. De leur coté, je pense que les élèves ont bien saisi la difficulté d’observer des loups en milieu naturel : Souvent des traces, souvent des problèmes techniques mais beaucoup moins de rencontres physiques avec les loups de la zone ! Le fait aussi de se revoir régulièrement permet d’aborder plusieurs sujets, de prendre le temps. Et prendre le temps est un aspect fondamental pour saisir la démarche qui nous anime.

Les rencontres virtuelles avec l’école de St-Épain


La classe de St-Épain a suivi tout le projet. La première rencontre s’est déroulée en octobre 2008 et nous avons discuté à 6 reprises tout au long des deux années de terrain. Vous pouvez lire nos échanges retranscris sur le forum. 6 rencontres, cela peut paraître peu, mais il a fallu compter sur de nombreux soucis techniques tout au long du projet. Ce n’est pas évident de se connecter avec la fin fond de la taïga !


Chaque rencontre était bien préparée : les questions étaient pensées à l’avance et l’institutrice se chargeait de les transmettre sur le Chat. Les rencontres ont donc été bien denses à chaque fois et les questions étaient variées et intéressantes. Malgré les limitations techniques liées à l’outil utilisé, ces discussions démontrent qu’Internet peut être un outil formidable pour créer un lien et intéresser les élèves à un sujet.

La rencontre réelle


De retour en France, il me paraissait évident de rendre visite aux écoles qui avaient participé aux rencontres virtuelles. Ce fût au mois de décembre que la rencontre avec la classe de St-Épain a pu se faire. La météo était avec nous : la neige rappelait l’hiver de la Baie-James et apportait un peu d’ambiance en Indre et Loire. La rencontre se fit en deux fois. La première séance fût similaire à mes interventions classiques, quoique plus longue. On se revit en après-midi pour approfondir certains points et aborder des thèmes plus ciblés comme les caribous et la taïga. Lors de cette journée, j’ai eu un grand plaisir à discuter avec cette classe. Quelque part, nous partagions une même expérience, nous avons vécu la même chose et je suis surpris que certains événements ou anecdotes soient encore dans leur mémoire.

Le travail de la classe


Tout aurait pu se limiter à ces rencontres, déjà enrichissantes. Mais la classe de St-Épain ne s’est pas arrétée là. Je vais recevoir un peu plus tard le travail qui a suivi nos rencontres. Ce travail, sous la forme d’un journal, est tout simplement le plus abouti que j’ai eu l’occasion de lire sur le projet et je ne peux m’empêcher de le partager avec vous. Savoir que les deux ans de terrain et les discussions avec les élèves ont conduit à un tel résultat me remplit de bonheur et de fierté. Cela signifie que nos actions mènent à quelque chose de concrêt, à une réflexion collective et à une curiosité très positive.


Pour expliquer leur méthode de travail, je me permets de citer Mireille Le Guillouzic, l’enseignante de la classe :

En ce qui concerne le travail en lui-même, le jeudi 9 décembre, nous avons écrit plein de titres au tableau. Les enfants se sont mis par trois et ont écrit un article sur les sujets qu’ils maîtrisaient le mieux. En effet, les enfants ne se sont pas attachés aux mêmes événements. Chacun a retenu vos anecdotes en fonction de sa sensibilité. Ensuite, ils ont lu leur brouillon devant les autres. Là, les autres leur disaient ce qu’il manquait au texte ou s’il y avait une erreur. Puis, les groupes se remettaient au travail. Ils avaient pris des notes intéressantes sur leur cahier de brouillon. C’est de là que l’on est parti.

Le vendredi 10, nous avons travaillé de nouveau les textes, nous les avons écrits au propre et fait des affichages en choisissant 4 grands titres. Ensuite, nous avons tapé les textes, choisi les photos. Mais, j’ai effectué la mise en page du journal, car les enfants ne maîtrisent pas encore la mise en page. C’est un travail assez laborieux mais intéressant qu’il faut faire absolument tout de suite après votre intervention, sinon les détails s’en vont. Il ne faut jamais laisser traîner un travail d’écriture. Mais, nous avons l’habitude car à chaque discussion sur internet avec vous, les enfants prenaient des notes et rédigeaient un texte juste après.


Voici les prénoms des 21 élèves de CE2-CM1 de l’école Raymond Queneau à St Epain. Tout le monde à participé à l’élaboration de ce travail, qui est paru dans le journal de l’école. Il ne faut bien sur pas oublier Mireille Le Guillouzic, sans qui rien n’aurait pu se faire et qui a accompli un travail formidable tout au long de nos rencontres.

CE2 :

- Mathys
- Lisa
- Emilie R.
- Paul Pi.
- Zoé
- Félix
- Emilie Bi.
- Louis
- Benoît

CM1 :

- Grégôry
- Paul G.
- Antonin
- Martin
- Emilie Bé.
- Appolline
- Pierre
- Lucie
- Abigaëlle
- Bastien
- Camille
- Anaïs


Je tiens à les remercier très sincèrement. Le travail qu’ils ont accompli est d’une qualité rare et montre un effort de recherche et d’organisation qui m’a laissé sans voix lorsque je l’ai lu. Et cela me motive fortement pour perséverer dans la démarche qui a englobé toutes les actions de l’association depuis sa création.


Assez parlé, voici le travail de la classe de St-Épain. Je vous livre ici les fichiers images pour égayer cet article, mais il est aussi disponible en version Pdf dans une meilleure qualité et avec plus de confort. Bonne lecture à vous !

PDF - 380.1 ko
Le journal en PDF



Voir en ligne : Le travail de la classe de St-pain en Pdf

Répondre à cet article

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

Soutenir par un don